Présentation du Réseau
Productions du RMT 
Actualités
Outils du RMT
Annuaire des partenaires

Le fonctionnement du RMT

Trois thèmes fédérateurs qui structurent le réseau

Les thèmes de travail collectif retenus par le réseau portent sur des points considérés comme fondamentaux et prioritaires pour l'amélioration du bilan environnemental des élevages. Ces thèmes sont également identifiés comme devant être traités collectivement (intérêt de l'organisation en réseau) pour gagner en synergie, en efficacité et en qualité de transfert vers les cibles du réseau (Conseil, Enseignement, Administration).

Evaluation environnementale multicritère des élevages

Evaluation environnementale multicritère des élevages
Pour en savoir plus

Réduire les émissions polluantes

Réduire les émissions polluantes
Pour en savoir plus

Ingénierie écologique de la gestion territorialisée des élevages

Ingénierie écologique de la gestion territorialisée des élevages
Pour en savoir plus

Des actions de réseau communes de différentes natures

Les actions conduites par le réseau sont de différentes natures.

Le fonctionnement du réseau cliquez pour visualiser l'action cliquez pour visualiser l'action cliquez pour visualiser l'action cliquez pour visualiser l'action cliquez pour visualiser l'action

Action « questions motrices »

Les questions motrices proviennent :

  1. des échanges entre les partenaires du réseau ;
  2. des discussions avec les interlocuteurs du RMT ;
  3. des actions d’expertises.

Le réseau organise son programme de travail depuis 2007 autour de ces questions.

Les questions découlent d’enjeux ou de besoins en lien avec l’objectif du réseau «proposer et transférer des outils et références permettant à la fois d’évaluer, de maîtriser et de valoriser les impacts spécifiques de l’élevage sur l’environnement ».

Elles peuvent concerner la recherche de systèmes plus durables, des bonnes pratiques, des outils d’aide à la décision ou des références.

Action « mutualisation »

La « mutualisation » comprend la mise en commun, la rationalisation et la coordination des moyens et acquis du réseau.

  1. Les moyens sont les compétences des membres du réseau, leurs outils (les stations expérimentales, leurs matériels de mesure et leurs méthodes .
  2. Les acquis sont les connaissances acquises et les outils conçus en lien avec le RMT
Éléments à mutualiser
Les moyens Les compétences
Les outils
Installations expérimentales
Matériel
Outils pédagogiques
Les méthodes
Les projets
Les acquis Les résultats
Les documents publiés ou non (ex : rapport de fin d’étude)

L’action rassemble (réalisation d’inventaires) et organise (en jouant les complémentarités) pour répondre au mieux aux questions posées au réseau.

Des bases de données mutualisées pourront émerger de cette question.

En cas de besoin, cette action peut intervenir directement sur des outils, en étudiant des opportunités de spécialisation, ou des modalités de maintenance.

Action « expertises et nouveaux projets »

Cette action est très liée à l’action « questions motrices » et réalise, par question, une analyse critique de la situation pour identifier et synthétiser la quantité et la qualité des informations disponibles pour répondre à la question.

Parfois, l’expertise conclue à la nécessité de nouveaux projets pour palier aux manques de données et de références.

De cette action émergent des synthèses thématiques qui sont mutualisées et des nouveaux projets.

Action « transfert »

Le transfert vise à diffuser, en relation avec le terrain, les acquis (connaissances) de la thématique «élevages et environnement». Les opérations d’information, de formation, de conseil, de montage de réseaux d’observation participent à ces échanges et permettent de diffuser et enrichir ces acquis.

Le RMT est impliqué ainsi directement dans l’enseignement  (formation des enseignants, fourniture de supports pédagogiques, plate forme stages, …) et le conseil en produisant des outils pédagogiques et des éléments de conseils.

Les interlocuteurs du réseau dans la formation et le conseil
À l’échelle du réseau En aval du réseau
Relais du RMT Éléments transmis par le réseau Modes de transfert des relais Les destinataires finaux
Éleveurs, salariés agricoles Futurs éleveurs, futurs salariés Conseillers administratif bureaux d’étude Futurs conseillers
Enseignants Outils pour construire un module d’enseignement et des travaux pratiques ou une formation Formation initiale   BAC pro1
DUT2 et BTS3
  Licence pro4 Master Ingénieur
Formateurs Formation continue Formation courte Formation diplomante BPREA5 Formation courte  
Experts et conseillers Formation courte Formation courte   Formation courte  
Eléments de conseil6 Actions de conseil Conseil   Conseil  
1 Bac pro : Baccalauréat professionnel
2 DUT : Diplôme universitaire de technologie
3 BTS : Brevet de technicien supérieur
4 Licence pro : Licence professionnelle
5  BPREA : Brevet professionnel responsable d’exploitation agricole
6 Éléments de conseil : nouvelles références, bonnes pratiques et solutions techniques, systèmes durables, outils pour diagnostiquer une situation environnementale d’élevage, outil d’aide à la décision pour améliorer la situation environnementale d’élevages destinés aux conseillers ou aux éleveurs.

Action « communication »

Les objectifs de la communication sont de :

  1. faire connaître le RMT afin qu’il soit identifié pour répondre aux questions traitant des systèmes de production animale et de l’environnement (voir le tableau suivant).
  2. garantir une pertinence et une qualité scientifique aux projets émergents du réseau et à toute production du RMT (références et outils).

Les interlocuteurs du réseau sont les suivants :

Les interlocuteurs du réseau
Les pouvoirs publics Les ministères
Les DIREN1, DRAF2, DDAF3, DGAL4, DSV5
Les Collectivités locales : Conseils régionaux
L’Office de l’élevage
Les agences, comités réflexion & expertise CORPEN6, ADEME7, AE8, AFSSA9, AFSSET10, CORPEP11
La société civile Les associations environnementales
Les organisations professionnelles agricoles (OPA) Les fédérations professionnelles, groupements de producteurs, coopératives, interprofessions, syndicalisme, Chambres d’agriculture
La recherche développement INRA12, Cemagref, CNRS13, instituts techniques, Chambres d’agriculture

Les sociétés privées Fabricants aliment, constructeurs bâtiments d’élevage, fabricants engrais,…
La presse La presse scientifique, spécialisée et professionnelle (nationale et internationale)
L’enseignement L’enseignement technique, supérieur, centre de formation
L’international L’Union européenne, CLORA14
1 DIREN : DIrection Régionale de l'Environnement
2DRAF : Direction Régionale de l'Agriculture et de la Forêt
3 DDAF : Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt
4 DGAL : Direction Générale de l'Alimentation
5 DSV : Direction des Services Vétérinaires
6 ADEME : Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie
7 AE : Agences de l'Eau
8 AFSSA : Agence Française de Sécurité Sanitaire
9 AFSSET : Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail
10 INRA : Institut National de Recherche Agronomique
11 CNRS : Centre Nationale de Recherche Scientifique
12 CLORA : CLub des Organismes de Recherche Associés

Instances du réseau

Le fonctionnement du réseau est assuré avant tout par la participation de ses membres et des projets associés au réseau.

Pour organiser sa dynamique, des instances en orchestrent le fonctionnement. Il s’agit d’un bureau, d’un comité d’orientation et d’un comité consultatif.

Un bureau chargé de l’animation et de la mise en place des actions du réseau

Le bureau est le maître d’œuvre du RMT. Il a pour missions l’animation générale et l’organisation du réseau avec la réalisation des actions du réseau.

Le bureau est composé de chefs de projets issus des Instituts Techniques, des Chambres d’agriculture, de l’enseignement supérieur et agricole, et de l’INRA, et placé sous la responsabilité de Sandrine Espagnol (IFIP, institut porteur du réseau) et Pauline Defrance (Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne).

Pour chaque action du RMT, des membres du bureau sont impliqués dans son animation.

Un comité d’orientation pour piloter le réseau

Le comité d’orientation est le maître d’ouvrage du RMT. Il est constitué de responsables scientifiques ou techniques issus des organismes partenaires du réseau (INRA, Instituts Techniques, Chambres d’agriculture, Enseignement supérieur).

Ce Comité d’Orientation est présidé par Philippe Leterme (professeur à AGROCAMPUS Rennes ; responsable-adjoint de l’INRA -UMR SAS, directeur scientifique du CETIOM, agronome).

Le comité d’orientation a pour objet :

  1. L’émergence et la validation des questions du RMT
  2. l’examen du rapport annuel produit par le bureau sur les productions scientifiques, la valorisation par la formation, les résultats techniques et les moyens humains et matériels déployés par le réseau en adéquation avec ses objectifs,
  3. une réflexion sur les orientations ou réorientations des objectifs de travail et la validation des travaux à conduire dans l’année au sein du réseau,
  4. l’examen de l’évolution éventuelle du champ du réseau.

Un comité consultatif réunissant des porteurs d’enjeux

Le Comité consultatif est composé de porteurs d’enjeux (pouvoirs publics, profession agricole, acteurs des milieux économique ou associatif).

Il est informé par le comité d’orientation des travaux réalisés ou envisagés dans le cadre du réseau. Il exprime son avis sur la prise en compte par le réseau des enjeux qu’il considère comme déterminant et vient en appui au comité d’orientation.

Le comité consultatif se réunit avec les membres du comité d’orientation environ une fois par an.

Des groupes de travail par compétence

Les thèmes fédérateurs du réseau sont pris en charge par des groupes de travail qui regroupe des compétences. Ils sont animés plusieurs animateurs.

Un groupe de travail traite des émissions gazeuses des élevages. Il est animé par :

  1. Mélynda Hassouna – INRA UMR SAS
  2. Nadine Guingand – IFIP
  3. Thomas Eglin – ADEME

Un pôle ACV agricole, animé par :

  1. Armelle GAC – IDELE
  2. Aurélie Wilfart – INRA UMR SAS
  3. Aurélie Tailleur – Arvalis

Un groupe de travail gère la valorisation des effluents d'élevage. Il est animé par :

  1. Aurore Loussouarn – CRAB
  2. Pascal Levasseur – IFIP
  3. Robert Trochard – Arvalis

La thématique biodiversité du RMT « élevages et environnement » est gérée par :

  1. Gilles Martel (INRA SAD)
  2. Vincent Manneville (IDELE)

Les outils pédagogiques destinés à l'enseignement sont suivis par :

  1. Anne-Laure Boulestreau-Boulay (CRA PL)
  2. Carine Gasti (CREPA).