Présentation du Réseau
Productions du RMT 
Actualités
Outils du RMT
Annuaire des partenaires

Evaluation environnementale multicritère des élevages

L'évaluation multicritère des impacts environnementaux des élevages est une étape fondamentale pour aider à l'amélioration de ces derniers. Elle aide à définir les points forts et faibles et à identifier les postes prioritaires sur lesquels faire porter les leviers d'action. Sur cette question, le RMT vise à identifier, définir et faire connaitre les outils et méthodes permettant l'évaluation environnementale des élevages. Il s'investit en termes de travaux collectifs prioritairement sur deux types : la réduction des impacts environnementaux liés aux intrants des élevages (1), et l'identification et le paramétrage de nouveaux indicateurs d'évaluation (2).

    (1) Les intrants des élevages sont constitués principalement des aliments du bétail, de l'eau, de l'énergie (et indirectement l'ensemble des intrants nécessaire aux cultures) et des engrais minéraux. La production des aliments du bétail peut expliquer à elle seule la moitié des principaux impacts environnementaux ACV des produits animaux. L'amélioration des bilans environnementaux des élevages passe donc par une réduction des impacts environnementaux liés aux intrants alimentaires. Cela peut être obtenu par, une réduction des quantités d'intrants alimentaires, une diminution des impacts liés à la production des matières premières (aliments concentrés et fourrages), une substitution entre matières premières diversement impactantes d'une part, et en concurrence ou non avec l'alimentation humaine d'autre part.

    (2) Les aspects environnementaux des élevages ne peuvent pas se résumer à leur consommation d'intrants ni à leurs émissions polluantes. Les élevages sont également à l'origine d'aménités positives (stockage de carbone, entretien des paysages, …) et participent à la biodiversité. Ces contributions doivent être évaluées pour guider les modèles d'élevages de demain vers des bilans environnementaux améliorés en prenant en compte toutes les facettes de la question environnementale (gage de durabilité). Pour autant Ces aspects sont complexes à estimer et nécessitent de ce fait un travail sur la méthodologie.